Vous êtes le 6024ème visiteur!

BIENVENUE GAUCHERS ET GAUCHÈRES


Le lien ici (c'est gratuit)

Bienvenue gaucher, gauchère et autres. Ce site n'est encore qu'une petite ébauche.
Il n'est pas là pour concurrencer les autres sites relatifs aux gauchers et gauchères. Ce site a vocation à grandir mais de manière intelligente et en répondant aux besoins qui se dessinent...

Le premier qui est apparu est l'absence de vulgarisation générale sur l'étymologie des mots désignant les gauchers dans différentes langues, chose faite ici, dans l'onglet "étymologie".

Ci-dessous des liens vers d'autres sites de gauchers:
lesgauchers.com
lesgaucher.free

Ici des liens vers d'autres sites du concepteur de gaucher-gauchère:
www.cbcmoe.fr (site vitrine)
www.ousontils.com (site de cartographie intéractive et de création de carte)

Le club a pour but d'amener la réflexion sur l'opportunité et l'intérêt de se regrouper en tant que gaucher/gauchère. Nous sommes une minorité universelle, présente dans toutes les populations humaines, mais qui n'a jamais été représentée en tant que telle. Quel intérêt avons nous à nous regroupez? Confronter nos problèmes, extraire des axes de réflexion, cibler les enjeux, donner une dynamique propre à l'épanouissement de tous.

Pour toute suggestion...

Etymologie

Le mot gauche a souvent une étymologie péjorative mais ce n'est pas le cas pour toutes les langues.

Pour remonter l'étymologie du mot gaucher, l'idéal est de se concentrer sur le mot "gauche" dans chaque langue:

L'origine de gauche et gaucher en français

--"gauche" (français), qui viendrait de ganche, passé dans la langue usuelle à la place de "senestre" en même temps que "droit" a remplacé "dextre".
"Ganche" est cité dans le Roman de la Rose:

"Je ne vous peulx à point tenir,
tant me faites et tours et ganches,
de bras, de trumeaux et de hanches,
et tant vous allez destordans"

"Mais la chose est si mal partie,
que chasteté pert sa partie,
quand elle assault ou se revenche,
tant peu sut débuter et ganches,
qu'il lui convient ses armes rendre"

On sent l'idée générale du mot ganche sans pouvoir y mettre des mots, heureusement le "Glossaire de la langue romane" par Jean-Baptiste Boniface de Rochefort donne une définition:
"Ganche, guanche, guenche: agitation des membres, adresse des membres, et souplesse du corps; au sens figuré, subtilité, ruse, finesse, détour."

L'étymologie de "ganche" serait la même que "vaciller": le mot allemand wanken (sa version ancienne étant "wankôn") qui signifie aujourd'hui "tituber", le "w" serait dévenu "g" comme dans de nombreux mots (war => guerre, walles => galles, vespa (ouespa) => guêpe, ) et "k" serait devenu "che" comme dans de nombreux mots (castel => châteaux, castagna => châtaigne, cosa => chose).
Le mot wallon pour gauche est : hintche et pourrait venir de "guenche".
Ainsi on comprend le sens global du mot gauche en français: ruse, détour, fourbe, maladresse, agitation...

Les autres origines indo-européennes

--"left" (anglais),"lofter" (frison), "lewy" (polonais), "levi" (slovène), "levy" (tchèque),"liav" (bulgare), "livo" (ukrainien), "lévy" (russe), "laevus" (latin), "laios" (grec ancien), "laiva" (étrusque) où se retrouve une racine laiwo indo-européenne signifiant gauche ou à gauche. Ici pas de sens péjoratif!!

--"link" (allemand), "links" (néerlandais), "esclenc", "esclanche" (vieux français), "lënë" (albanais), "lenz" (romani), où on retrouve une racine lenk ou link d'origine germanique descendant probablement des racines indo-européenne suivantes:lek, leng, lenk qui signifient balançer (dans le sens de tituber), plier, fléchir. Un nouveau sens péjoratif, sachant qu'au sens figuré ces mots ont un sens actuel lié au malheur en général.

--"venstre" (danois, norvégien), "vänster" (suédois), "vinstri" (féroïen, islandais), "winster" (ancien allemand), on voit bien la racine commune winistraz proto-germanique dont la signification pourrait être protéger l'ami (racine indo-européenne "wen" (ami) et "sterg" (protéger)) ou "ami protecteur". On peut voir un lien avec le fait que chez les guerriers ou soldats (majoritairement droitiers), la main gauche portait le bouclier. Là non plus pas de sens péjoratif.

--"vam" (singala), "bāma" (bengali), clairement originaire du mot sankrit vāma signifiant entre autre main gauche, serpent, adversité, malchance. De nouveau un sens péjoratif dans le sens figuré.

--"vasen" et "vasenkätinen" (gaucher) (finnois), "vasak" (estonien), dzakh (arménien), racine commune vasak à rapprocher de l'indo-européen vāma ou peut-être à rapprocher du persan gaucher tchap dast?

--"sinistro" (italien), "senèstre" (occitan), d'origine latine sinister (origine "sinus" qui signifie courbe). Ce mot est une construction latine pure qui associe la gauche à une courbe (comme wanken) avec probablement un sens péjoratif dès l'origine: courbe, détour, fourbe... Sans parler du sens actuel du mot sinistre...

--"manca" (corse, italien ), "mancino" (gaucher en italien), "majtë", "mëngjarash" (gaucher en albanais), l'origine probable est le mot germanique mangel signifiant défaut, vice, manquement, infirmité, affliction, imperfection, sens encore péjoratif donc et qui est aussi à l'origine du latin "mancare" qui a donné "manquer" en français.

--"stâng" (roumain) similaire à l'italien stanca (fatigué), qui signifiait aussi par image la main gauche, origine latine stagnare, qui donne stagner en français, encore un sens péjoratif...

--"bal" (hongrois), "baen" (hindi), "bamki" (népalais), racine commune ba, provenant probablement du sanskrit vāma voir ci-dessus.

Dans les autres langues européennes

--"ezker" (basque), "esquerda" (galiciens), "izquierda" (espagnol), "esquerdo" (portugais), "esquerra" (catalan), "esclenc" (vieux français), "esquer" (occitan), où on retrouve la racine ezker d'origine pré-indoeuropéenne (langue basque antique) qui signifie gauche, pas de sens figuré péjoratif ici. Il est à noter que le vieux français "esclenc" est une tautologie, il contient deux racines différentes du mot gauche et veut dire "gauchegauche".

--"kreiss" (letton), "kairoji" (lituanien), "gurut" (same), pourraient avoir une racine "k*r*" commune; "kleiz" (breton), "cli" (gaëlique irlandais), "clé" "chwith" (gallois), ayant probablement un racine "k*l*" commune. Ces deux racines communes sont peut-être à rapprocher du esker basque, ou alors ont une racine indoeuropéenne commune: keru signifiant moudre, ker signifiant déchet ou kel signifiant tourner, roue. N'étant pas locuteur de ces langues, je ne sais pas si des sens figurés existent.

-- à noter que le mot "zurdo" qui signifie gaucher en espagnol a aussi une origine basque, probablement "zurrun" qui signifie rigide. Il est amusant ou affligeant de voir de nouveau l'emprunt d'un sens péjoratif encore pour désigner les gauchers...

Dans les langues asiatiques, sémitiques, et africaines

--"sol" (turc, kirgiz, kazakh, tatar, koumyk, nogaï, karatchaï), "khol" (bachkir), "zuun" (mongol), "zuo" (mandarin, cantonais), le mot est très conservé et la racine zu ou so semble donc très ancienne et semble désigner la gauche sans autre sens figuré.

--"smol" (hébreux), "chamäl" (arabe), "chémaill" (arabe égyptien), "zelmadh" (berbère), racine commune s*m*l.

--"chap" (iranien (perse)), "iaby" (égyptien antique), racine commune?

--"nano" (pular), "câmoon" (wolof)....



J'aurais voulu faire plus de recherche et de rapprochement, mais je manque de connaissances et de nombreuses langues n'ont hélas pas encore de dictionnaire en ligne, ce qui rend les rapprochements difficiles à réaliser, je m'en excuse donc. Je mettrai les nouvelles trouvailles dès que je le pourrai.

J'invite toute personne qui aurait des renseignements supplémentaires à me , ou à mettre ses remarques ci-dessous:




Une remarque? Une suggestion? Une information?


Dernière modification le 18/09/2019 à 10:41:43.